Cas traités

CES PHOTOS REPRÉSENTENT LE TRAVAIL RÉEL FAIT SUR DES PATIENTS DE LA CLINIQUE.
CERTAINES PHOTOS PEUVENT ÊTRE INDISPOSANTES, NOUS TENONS À VOUS EN INFORMER.

Cas 1 : Fermeture de diastème

Le diastème est un espace entre les dents! Dans ce cas, le patient ne voulait plus de cet espace. Nous avons fermé cet espace avec du composite.

Cas 2 : Compromis

Dans ce cas, il était indiqué de faire un traitement d’orthodontie et la pose d’un implant pour remplacer la dent latérale gauche du patient qui était absente à la naissance. Dans ce cas, nous avons fait un compromis et avons donné l’illusion de réaligner les dents avec des facettes de composite.

Cas 3 : Compromis

Le meilleur choix de traitement pour traiter une mauvaise occlusion est sans contredit l’orthodontie. Toutefois, certaines circonstances nous incitent à faire des compromis. Dans ce cas, nous avons donné l’illusion de replacer les dents à l’aide de facettes de composite.

Cas 4 : Pont et composite

Afin de remplacer la dent latérale manquante, nous avons d’abord conçu un pont en porcelaine de trois unités pour le coté gauche du patient. Ensuite, nous avons installé des facettes de composite sur les trois dents du coté droit du patient pour obtenir un résultat plus esthétique.

Cas 5 : Couronne et pont de porcelaine

Dans ce cas, pour restaurer les dents qui étaient très usées, nous avons procédé à la pose de huit couronnes en or et porcelaine.

Cas 6 : Couronne et pont de porcelaine

Dans ce cas, nous avons fait le remplacement de trois dents manquantes en installant un pont. Opter pour la pose d’implants de titane aurait également été approprié.

Cas 7 : Couronne et pont de porcelaine

Dans ce cas, le patient voulait remplacer sa prothèse partielle amovible. Nous avons fait le remplacement de cinq dents manquantes en installant un pont. Opter pour la pose d’implants de titane aurait également été approprié.

Cas 8 : Couronne et pont de porcelaine

Dans ce cas, la patiente souhaitait remplacer sa prothèse partielle amovible. Nous avons fait le remplacement de quatre dents manquantes par le biais d’un pont. Recourir à la pose d’implants de titane et à la greffe osseuses aurait également été approprié.

Cas 9 : Nettoyage dentaire

Pour enjoliver le sourire et le rendre plus éclatant!

Cas 10 : Nettoyage dentaire

On me demande souvent pourquoi il est important de procéder régulièrement au nettoyage et au détartrage dentaires. Cette photo illustre très bien pourquoi j’insiste tant sur le brossage et la soie dentaire. Bref, une image vaut mille mots!!!

Voici l’effet de la gingivite qui se poursuit en parodontite (gencive malade), provoquant ainsi l’usure prématurée de l’os et, éventuellement, la perte de dent(s) 🙁

Cas 11 : Usure extrême des dents, par brossage horizontal excessif

Dans ce cas, le patient a usé ses dents jusqu’au nerf à cause d’un brossage horizontal excessif et de l’usage d’une brosse à dent à poils durs.

Cas 12 : Facettes de composite

Dans ce cas, la patiente désirait simplement rafraîchir ses anciennes obturations pour avoir un plus beau sourire!

Cas 13 : Facettes de composite

Dans ce cas, la patiente désirait modifier la forme de ses dents et modifier la couleur de celles-ci pour avoir un sourire plus pâle avant de changer sa prothèse supérieure. Plusieurs options étaient envisageables, mais la patiente a choisi les facettes de composite.

Cas 14 : Facettes de composite

Lorsque les dents sont trop abîmées, une simple obturation ne suffit pas. Il faut recouvrir toute la surface de la dent pour avoir un résultat esthétique. Ici, il s’agit d’une facette.

Cas 15 : Obturation en composite

Après un traumatisme, il faut s’assurer que la dent soit encore vivante. Le traitement idéal est une couronne. Par contre, sur la photo présentée ici, le patient a privilégié une obturation en composite.

Cas 16 : Obturation en composite

Simple obturation de caries.

Cas 17 : Obturation en composite

Lorsque qu’une molaire est très abîmée comme celle-ci, le traitement idéal est une couronne. Pour des raisons budgétaires, nous avons opté cette fois-ci pour une obturation en composite.

Cas 18 : Greffe de gencive avec la méthode PRF et Dermis

Dans ce cas, nous avons procédé au recouvrement de la racine de la canine. Nous avons utilisé une membrane de fibrine et une matrice acellulaire. La photo finale a été prise 14 mois plus tard.

Cas 19 : La carie du Pepsi!… aussi appelée « carie rampante »

La « carie du Pepsi » est une condition très fréquente chez les buveurs de boissons gazeuses tels que Pepsi et Coke. Ces boissons ont le malheur de combiner beaucoup de sucre et d’acide! Les patients qui en font une consommation fréquente présentent alors souvent une destruction massive de leur émail dentaire. Une image vaut mille mots… jugez-en par vous-même!

Cas 20 : La carie du Pepsi!… aussi appelée « carie rampante »

Ici, la carie rampante est restaurée par du composite, mais les surfaces décalcifiées demeurent toujours plus prédisposées au développement de caries.

Cas 21 : La Carie du Pepsi !… aussi appelée « Carie Rampante »

Dans ce cas, les dommages aux dents étaient tels, que la solution choisie fut l’extraction des dents et la pose d’une prothèse complète.

Cas 22 : Les fractures dentaires

Les fractures dentaires peuvent survenir à n’importe quel moment et ce, généralement suite à la mastication d’aliments durs. Les fractures dentaires arrivent principalement lorsque la dent est affaiblie suite à une grosse obturation. Lorsque la dent est seulement fêlée, une couronne peut être une solution appropriée pour solidifier la dent. Lorsque la dent est totalement fracturée, le seul choix demeure l’extraction.

Cas 23 : Les implants

Après la perte d’une ou de plusieurs dents, il est souhaitable de les remplacer. L’implant dentaire est la meilleure façon de le faire. Il s’agit de poser une vis de titane dans l’espace autrefois occupé par la dent et d’y installer une couronne ou une attache de prothèse. Cette intervention permet de restaurer à la fois la fonction masticatoire et esthétique. Les photos sont une gracieuseté du Dr Éric Chatelin.

Cas 24 : Morsure après l’anesthésie

Voici un cas exceptionnel de morsure et de grattage après avoir eu une anesthésie!

La première fois que l’on reçoit une anesthésie, les petits patients ont souvent le réflexe de se mordre et de se gratter la joue, puisqu’ils ne ressentent rien!!! Nous leur répétons à maintes reprises d’éviter de se mordre la lèvre ou la langue… et de ne pas se gratter la joue…

Malgré nos nombreux avertissement, voici l’exemple d’un petit ami qui s’est mordu et gratté sévèrement (photo prise le lendemain d’une anesthésie pour une simple obturation!). Si cela arrive, il ne faut pas s’inquiéter… La deuxième photo et été prises trois semaines plus tard, soit en laissant tout simplement la nature faire son œuvre.

Cas 25 : Travail d’artiste !

Voici des photos prises sur le Web pour votre plaisir! Le dentier de droite est celui de George Washington. Il date de 1780 et a été confectionné avec les dents récupérées du président et de l’ivoire d’hippopotame!