Extraction des dents de sagesse Ce qu’il faut savoir avant, pendant et après l’extraction

Extraction des dents de sagesse Ce qu’il faut savoir avant, pendant et après l’extraction

Pourquoi doit-on extraire ou enlever les dents de sagesse?

Les dents de sagesse sont un vestige de nos ancêtres les grands singes.

Les dents de sagesse servaient autrefois à mastiquer longuement les végétaux et les viandes non cuites. L’homme moderne a augmenté la taille de son cerveau et diminué la taille de sa mâchoire, mais les dents de sagesse demeurent malheureusement.

Il est à noter que plus l’évolution progresse, plus nous constatons souvent l’absence des dents de sagesse chez certains jeunes patients chanceux. Tout le problème se résume à ceci : les dents de sagesse n’ont pas suffisamment d’espace pour pousser correctement. Plusieurs problèmes peuvent découler de ce manque d’espace.

Quand les dents de sagesse doivent-elles être extraites?

Lorsque l’on détermine qu’elles n’auront pas l’espace adéquat pour faire leur éruption complète, ou qu’elles présentent des risques de problèmes pour le futur.

À quel âge doit-on extraire les dents de sagesse?

Dans un premier temps, il faut établir un bon diagnostic : dents de sagesse incluses, semi-incluse ou complètement éruptée.

Naturellement les dents de sagesse bien sorties ne présentent pas plus de problèmes que les autres.

Dents de sagesse semi-incluses ou incluses : Lorsque le problème est détecté et que la décision d’extraire les dents de sagesse est prise, il existe un moment optimum pour extraire ces dents de sagesse.

Entre 18 à 20 ans est le meilleur âge pour minimiser les risques de la chirurgie. À cet âge, les racines des dents de sagesse sont courtes et à demi formées seulement. L’os qui entoure la dent de sagesse est plus tendre et la dent est entourée d’une large capsule de tissus mous. Tous ces facteurs contribuent à faciliter la chirurgie et la guérison.

Pour un dentiste généraliste, il est quand même possible de procéder sans problème à l’extraction des dents de sagesse jusqu’à 25 ans. Pour le spécialiste maxillo-facial, c’est à 30 ans que la fenêtre d’opportunité idéale se ferme.

Lorsqu’un problème survient après 30 ans c’est aussi le spécialiste maxillo-facial qui sera à même de résoudre l’épineux problème.

Doit-on absolument extraire ou enlever les dents de sagesse?

Non, mais il faut bien évaluer les risques avant de décider de garder ses dents de sagesse. Il est même possible que les dents de sagesse ne causent jamais de problème. Mais les inconvénients d’une chirurgie tardive dépassent généralement ceux de l’extraction entre 18 et 25 ans.

À quel âge les dents de sagesse commencent à pousser?

18 ans est l’âge théorique de l’éruption des dents de sagesse. Les patients les plus précoces voient pointer leurs dents de sagesse vers 15 ans et les plus tardifs vers 40, 50 et même 60 ans.

Dans quelle situation peut-on penser à conserver ses dents de sagesse?

Lorsque les dents de sagesse sont totalement sorties et utiles à la mastication. Elles doivent également être suffisamment accessibles pour être nettoyées efficacement. Malheureusement, moins de 10 % de la population répond à ces critères.

Quel est le risque de ne pas faire extraire les dents de sagesse?

Il existe plusieurs risques selon la situation :

a- Si la dent est totalement incluse, les principaux risques sont la formation d’un kyste, de résorption de la racine de la molaire voisine et d’éruption ultérieure.

b- Si la dent est semi-incluse, c’est plutôt l’infection bactérienne de la gencive ou de l’os qui risque probablement d’arriver causée par la communication des bactéries de la cavité buccale. Le déchaussement de l’avant-dernière molaire est à craindre, dû à la difficulté de bien nettoyer cet espace. La carie dentaire guette aussi, et n’est pas réparable sous la gencive.

c- Quand la dent est sortie, mais pas en bonne position, elle sera généralement très difficile à nettoyer et donc susceptible à la carie. Ces dents ont tendance à pousser vers la joue et à faire des ulcères. Les dents de sagesse risquent la supra-éruption (quand la dent n’est pas en occlusion vis-à-vis une autre dent, elle continue de pousser parce qu’elle se cherche une amie pour mastiquer ) et elle finit par mordre la gencive de la mâchoire opposée. Plusieurs de ces situations causent de la douleur.

Comment savoir si je dois faire extraire mes dents de sagesse?

Le mieux est de consulter son dentiste vers 18 ans. La radiographie panoramique permettra de visualiser la position exacte de vos dents.

Quelles sont les douleurs qui surviennent si je ne fais pas extraire mes dents de sagesse?

Il y a 4 types de douleur.

1 – La première est l’abcès avec enflure (facile à reconnaître). On dirait que le patient a avalé une balle de tennis.

2 – La deuxième est l’ulcère de la joue (voir image ci-contre). Le frottement de la dent blesse les tissus mous, la douleur survient lorsque l’on ouvre la bouche.

3 – Troisièmement, comme elles sont très difficiles à nettoyer les dents de sagesse finissent souvent cariées.

4 – Finalement, une douleur peut être associée à la gencive enflammée (infection de la gencive faisant sortir du pus généralement à la simple pression du doigt).

Quels sont les symptômes liés à l’éruption des dents de sagesse?

Il y en a généralement peu, tant que la dent a suffisamment d’espace pour pousser. Ma recommandation est de très bien brosser la gencive durant l’éruption de la dent afin de garder la zone propre et en santé. Une légère rougeur peut apparaître, et disparaîtra avec une bonne hygiène. En temps normal, la dent devrait être totalement poussée en 2 à 3 mois.

Quelles sont les douleurs à prévoir pendant l’extraction des dents de sagesse?

Après l’anesthésie (qui est néanmoins nécessaire), il n’y a généralement pas de douleur. On ressent plutôt de la pression. S’il y a de la douleur, il est très facile d’ajouter plus d’anesthésie. Malgré tout, après la chirurgie il est recommandé de se faire accompagner et de ne pas conduire.

Quelles sont les douleurs à prévoir après l’extraction des dents de sagesse?

Tout dépend, en général, les dents du haut ne sont pas sensibles. Pour les dents du bas, tout dépend de combien d’os il a fallu enlever pour extraire la dent. C’est au niveau de la mâchoire du bas que l’enflure risque d’être présente. Toutefois, il n’y a pas toujours d’enflure.

Dans le processus normal de guérison, il y a 3 jours d’enflure et 3 jours pour désenfler. Après 1 semaine, ça va mieux et à la deuxième semaine, la routine alimentaire reprend normalement.

Il faut suivre les recommandations du dentiste pour diminuer les risques de complications.

Le principe de la guérison est simple. L’alvéole (le trou laissé par la dent ) se remplit d’un caillot de sang. Si on ne touche à rien et qu’on laisse guérir, le caillot va se transformer en os et en nouvelle gencive. On recommande donc, de rester au repos 2 à 3 jours, ne pas fumer pour des raisons évidentes, ne pas faire de succion pour conserver le caillot, et de bien s’alimenter en évitant de perturber les caillots.

La complication est : l’alvéolite (dry socket en anglais)

L’alvéolite est la perte du caillot sanguin de l’alvéole. L’os est alors mis à nu et la zone devient très sensible. C’est typiquement après 3 jours que survient la douleur.

Que faire? Retournez consulter votre dentiste. Après avoir diagnostiqué une alvéolite, le dentiste rince l’alvéole et y applique un médicament spécial nommé: Alvogyl. Ce médicament reste dans le site et soulage la douleur de l’alvéolite. La qualité de la guérison suite à une alvéolite est la même que pour une autre dent, mais elle est retardée de 4 à 5 jours.

Quelle est la différence entre une extraction de dents de sagesse avec un dentiste et un chirurgien maxillo-facial?

Le chirurgien maxillo-facial est un dentiste qui après au moins une année de résidence dans un hôpital universitaire ou 2 années en pratique privée, a fait une spécialité de 4 ans dans une université qui offre la chirurgie maxillo-faciale. Il est donc qualifié pour toutes chirurgies graves et délicates du visage, des maxillaires et de la bouche. C’est à lui que l’on réfère les cas les plus difficiles d’extraction de dents de sagesse. Il est d’autant plus simple pour le chirurgien maxillo-facial de faire les cas habituels d’extraction de dents de sagesse.

Mes dents ont crochi avant que je fasse extraire mes dents de sagesse, que faire?

La logique veut que plus on a de dents, plus les chances sont grandes d’avoir du chevauchement. Mais il est faux de penser que les dents vont se replacer après l’extraction des dents de sagesse. Il est malheureusement faux d’espérer prévenir le chevauchement des dents antérieures avec l’extraction précoce des dents de sagesse. Pour replacer les dents chevauchées, il faut avoir recours à l’orthodontie.

Est-ce que le fait de ne pas extraire mes dents de sagesse peut endommager mes autres dents?

Malheureusement oui, il y a 3 problèmes récurrents.

Le premier problème est la résorption radiculaire.

Cette situation arrive lorsque la dent de sagesse est complètement incluse et appuyée sur sa voisine. Le sac qui englobe la dent de sagesse est constitué de cellules qui perforent l’os afin d’aider l’éruption de la dent. Il arrive que ces cellules s’attaquent à la racine de la dent voisine en la résorbant.

Le deuxième problème survient lorsque la dent de sagesse est à demi incluse et basculée vers sa voisine. La dent de sagesse résorbe alors l’os derrière l’avant-dernière molaire et la mobilise ainsi. Des sensibilités au chaud et au froid apparaissent à la mastication.

Le troisième problème est la carie sur l’avant-dernière molaire causée par l’impossibilité de nettoyer adéquatement cette zone.

Combien coûte l’extraction des quatre dents de sagesse avec un dentiste?

Cela dépend de plusieurs facteurs, plus c’est compliqué et délicat, plus c’est cher. Dépendamment de la profondeur et de l’inclinaison de la dent, le prix de chaque dent peut varier. Il est donc difficile de répondre plus précisément.

Il faut savoir que les dentistes ne choisissent pas eux-mêmes le prix de leurs actes. Tous les dentistes reçoivent une liste de prix universelle au début de chaque année. Ainsi, la différence des prix entre les plombages dépend du nombre de côtés impliqués dans la réparation ainsi que du type de dent (incisive, prémolaire ou molaire). Le prix du traitement de canal variera en fonction du nombre de canaux. Le prix de l’extraction de la dent de sagesse varie en fonction de la profondeur de la dent et de la difficulté de la chirurgie.

Combien coûte une extraction des quatre dents de sagesse avec un chirurgien maxillo-facial?

C’est sensiblement la même réponse que celle précédente, mais avec des cas plus complexes.

Puis-je me faire endormir ou avoir une anesthésie générale pour l’extraction de mes dents de sagesse?

C’est possible, mais très rare. De très rares cas d’allergies aux anesthésiques locaux obligent l’anesthésie générale. De nos jours, la peur incontrôlable du dentiste et de l’anesthésie est plutôt rare. Les risques et inconvénients de l’anesthésie générale surpassent généralement les bénéfices.

Est-ce que l’opération pour l’extraction des dents de sagesse a lieu à l’hôpital?

Non. 99 % des cas se font en clinique dentaire.

Jusqu’à quel âge les dents de sagesse peuvent sortir?

Possiblement jusqu’à 75 ans.

Est-ce possible que mes dents de sagesse sortent à 40 ans?

Oui, et à cet âge-là, ça se passe lentement. Mon conseil reste le même; bien brosser la région afin de maintenir une hygiène optimale.

Combien de visites sont nécessaires pour extraire les dents de sagesse?

La meilleure stratégie est de faire l’extraction des quatre dents de sagesse en même temps.

Puisque c’est la guérison et non l’extraction qui est le plus pénible, il convient de ne pas répéter l’expérience quatre fois.

De quelle façon réduisez-vous les douleurs?

Lors de votre examen pour les dents de sagesse, votre dentiste vous donnera toutes les informations nécessaires pour votre rendez-vous de chirurgie. Il vous donnera aussi une prescription de un ou plusieurs médicaments afin de réduire les inconforts au minimum.

J’ai peur des aiguilles et je suis très anxieux chez le dentiste, que faire pour l’extraction de mes dents de sagesse?

Il est possible de prendre une médication pour calmer cette anxiété. L’Ativan est le médicament généralement utilisé, deux heures avant la chirurgie. Il est bien sûr essentiel de se faire accompagner et de ne pas conduire. L’anxiété ainsi calmée vous permettra de relaxer et de mieux tolérer l’anesthésie et le rendez-vous. Heureusement, les dents de sagesse ne repoussent pas!

Que faire pour arrêter les saignements de mes dents de sagesse?

Il faut bien suivre les instructions postopératoires que le dentiste va vous donner. Si vous n’avez aucune condition médicale qui favorise le saignement, il n’y a aucune raison pour que le saignement continue après votre rendez-vous. Le dentiste vous mettra un coton de chaque côté vis-à-vis les sites d’extraction. Vous devez garder la bouche fermée pendant 20 minutes sur ces cotons. Il y aura alors formation de caillots sanguins

Pendant ces 20 premières minutes, vous ne devez pas parler, car la pression va briser vos caillots sanguins. Vous pourrez parler après avoir retiré les cotons. Il est recommandé de parler le moins possible durant les deux premières journées. N’oubliez pas que vous êtes en convalescence. De cette façon, vous diminuerez grandement les risques de saignements.

Il n’est pas du tout recommandé de remettre des cotons après votre sortie de la clinique. La pression ainsi créée risquerait de briser vos caillots sanguins.

Après avoir enlevé les cotons, il est très important de ne pas cracher. Lorsque l’on crache cela, crée une succion et brise les caillots sanguins. Il faut donc avaler normalement sa salive. Il est très normal que la salive ait un petit goût de sang qui persistera pendant une journée ou deux. Il est très important de ne pas boire avec une paille, car cette succion pourrait briser vos caillots sanguins.

Comme vous êtes en convalescence, il est très important de passer les deux premières journées à se reposer. En effet, un exercice physique ferait monter votre pression et risquerait de déloger vos caillots.

Si vous respectez tous ces conseils, vous ne devriez pas avoir de saignements ni d’alvéolites.

Si vous avez suivi tous ces conseils, et qu’un saignement important persiste, je vous recommande de parler à votre dentiste.

Dans le cas d’un saignement très important qui persiste, en l’absence du dentiste il est préférable de se rendre à l’urgence. Heureusement, ces cas sont extrêmement rares.

Puis-je fumer suite à l’extraction de mes dents de sagesse?

Malheureusement non, il faudrait arrêter de fumer pour 3 à 4 jours après les chirurgies. L’usage de tabac est l’une des principales causes de l’alvéolite. Ne pas fumer offre les meilleures chances d’éviter l’alvéolite.

Il y a deux problèmes à fumer. Premièrement respirer la fumée crée une succion qui déloge les caillots. Deuxièmement, la nicotine a pour effet de rétrécir les vaisseaux sanguins. Or, durant la guérison, nous avons besoin du plus grand apport sanguin possible.

Statistiquement les fumeurs et les fumeuses (plus particulièrement) ont un taux extrêmement élevé d’alvéolites. L’extraction des dents de sagesse serait donc une occasion idéale d’arrêter de fumer.

Combien de temps faut-il prévoir pour la convalescence après l’extraction des dents de sagesse?

Un minimum de trois jours est à prévoir avant de reprendre des activités physiques légères. Il faut donc se prévoir une longue fin de semaine de films. Après trois jours, on peut retourner à l’école ou à son travail (tâches physique légères) en gardant en tête qu’on va être un peu moche. Après une semaine, le pire est passé et on peut reprendre nos activités normales. Après deux semaines vous reprendrez votre alimentation et vos activités physiques normales. Cela ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Que faire pour réduire mes joues gonflées après l’extraction de mes dents de sagesse?

Afin de prévenir l’enflure, le dentiste vous donnera un sac de glace. Il est important d’appliquer ce sac de glace pendant 30 minutes, puis de prendre une pause de 30 minutes et ainsi de suite durant les premières 24 heures. Il ne faut pas dépasser 24 heures, car cela ralentirait le processus de guérison. Après les premières 24 heures, on peut appliquer un sac magique chaud pour détendre la région.

Il faut savoir qu’on ne doit jamais mettre de la glace directement sur la joue. Il faut mettre la glace dans un sac plastique et l’enrober dans une serviette afin de ne pas brûler la peau.

Existe-t-il des possibilités de complications suite à l’extraction de mes dents de sagesse? Quelles sont-elles?

Tout travail exécuté dans la bouche comporte ses risques.

Après l’extraction des dents de sagesse, outre l’enflure, le patient peut présenter des hématomes bleus, verts ou jaunes. Ceux-ci adviennent lorsque l’on coupe un petit vaisseau sanguin.

Le patient peut aussi avoir une limitation à l’ouverture de la bouche après avoir gardé la bouche ouverte longtemps. Le sac magique chaud aidera à détendre la région.

Le patient peut aussi ressentir l’anesthésie plus longtemps que la normale. Cet état se nomme la paresthésie. La paresthésie est le dérangement d’un nerf soit lors de l’anesthésie, ou en le traumatisant avec un instrument. Généralement la paresthésie disparaîtra au bout d’un certain temps. Le temps est variable, il peut aller de quelques jours à quelques mois. Dans de rares cas la paresthésie peut être permanente.

Le patient peut aussi faire une infection dans l’os qui se nomme ostéite. L’ostéite se traite avec des antibiotiques.

Finalement la complication la plus répandue, est l’alvéolite tel que discuté auparavant. Elle se traite très facilement avec de l’Alvogyl.

La sélection des cas est donc très importante. En cas de doute, votre dentiste vous référera chez le spécialiste maxillo-facial.

Que manger après mes extractions?

Aliments à privilégier suite à une chirurgie mineure

Voici un guide d’alimentation suggéré pour vous aider lors de votre convalescence.

Premières 24 heures : alimentation plutôt liquide

  • Potages, légumes et viande, le tout longuement bouilli et passé au mélangeur
  • Yaourts, fromages crémeux, liquides ou pâtes molles (Minigo, Vache qui rit, camembert…)
  • Crème de blé et gruau
  • Compotes de fruits frais
  • Boissons fouettées maisons (fruits frais, crème glacée, lait entier et oeufs)
  • Trucs rapides : Boost, Ensure, poudre protéinée pour boissons fouettées

Au cours de la première semaine, optez pour une alimentation plutôt molle qui requiert peu de mastication :

  • Pâtes alimentaires bien cuites
  • Légumes en purée
  • Œufs bouillis ou omelette
  • Soupe avec morceaux de légumes bien cuits
  • Poisson poché
  • Pâté chinois
  • Pâté à la viande, sans la croûte (poulet, viande hachée)

Aliments à privilégier suite à une greffe ou à une chirurgie majeure

Voici une liste de choix alimentaire pour vous aider à traverser cette étape importante de votre traitement. Ces conseils visent à vous guider dans le choix de votre alimentation postopératoire. Il est également permis de laisser aller votre créativité culinaire, tout en respectant l’orientation de ces suggestions.

Premières 48 heures : alimentation plutôt liquide

  • Potages aux légume
  • Yaourts, fromages frais (ex. :« Minigo »), fromages cottage ou crémeux
  • Crème de blé ou gruau
  • Compotes de fruits frais
  • Boissons fouettées maison ( à base de bananes, pêches, nectarines ou de fraises, lait entier et oeufs crus)
  • Crème glacée
  • Crème de poulet maison (poulet longuement bouilli avec bouquet de fines herbes : désosser le poulet et passer le tout au robot avec son jus, ajouter de la crème fraîche, saler et poivrer)
  • Plats cuisinés passés au mélangeur
  • Trucs rapides : Boost,  Ensure, poudre protéinée pour les boissons fouettées.

Au cours de la première semaine : alimentation plutôt molle

  • Pâtes alimentaires bien cuites
  • Pommes de terre et légumes en purées
  • Œufs brouillés, à la coque ou en omelette
  • Poissons pochés
  • Viande bouillie
  • Pâté chinois

Deuxième semaine : alimentation requérant une mastication presque normale mais plus légère.

  • Poisson
  • Viande coupée en morceaux
  • Légumes bien cuits
  • Fruits coupés en morceaux
  • Œufs

N.B. : Pendant tout le processus de guérison, soit au cours des deux premières semaines suivant la chirurgie, évitez les aliments très durs, épicés ou exigeant une grande force de mastication.

Quels sont les conseils si je reçois une prothèse immédiatement, après avoir fait extraire toutes mes dents?

Extractions dentaires et mises en bouche de prothèse(s) immédiate(s)

Ayant assisté à la mise en bouche de vos prothèses dentaires, nous nous sommes assurés qu’elles étaient parfaitement adaptées à votre bouche. Toutefois, si vous ressentiez le besoin de les faire ajuster, vous devriez consulter votre denturologiste.

Conseils primordiaux

Après la mise en bouche, veuillez  respecter ces directives :

  • Dormir avec les prothèses la première nuit.
  • Le premier matin : les retirer afin de les rincer et de les brosser à l’eau claire seulement, en prenant soin de les remettre en bouche rapidement.
  • La deuxième nuit : dormir avec les prothèses.
  • Le deuxième matin : les retirer à nouveau afin de les rincer et de les brosser à l’eau claire seulement, en prenant soin de les remettre en bouche rapidement.
  • La troisième nuit et toutes les nuits suivantes : retirer les prothèses et les  laisser tremper dans une solution de nettoyage prévue à cet effet.

Immédiatement après la chirurgie :

  • Avalez votre salive normalement.
  • Si vous avez reçu une ordonnance, veuillez prendre la médication prescrite dès que possible.
  • Évitez de parler, autant que possible.
  • Appliquez des compresses glacées sur la zone affectée, à raison de 30 minutes à toutes les heures.
  • N.B. L’application de glace sert à réduire l’enflure et n’est plus de mise 24 heures après la chirurgie.

Pour les trois à quatre jours suivant la chirurgie :

  • Évitez de cracher, de fumer, de rincer votre bouche, de boire avec une paille ainsi que de consommer des aliments et breuvages chauds ou épicés.

Quels sont les conseils pour une extraction normale?

Extractions dentaires chirurgicales

Immédiatement après la chirurgie :

  • Maintenez la bouche fermée entre des compresses de coton pendant  30 minutes en continuant d’avaler normalement votre salive.
  • Évitez de parler, sauf si nécessaire.
  • Si vous avez reçu une ordonnance, veuillez prendre votre médication dès que possible.
  • Appliquez des compresses glacées sur la région affectée, à raison de 30 minutes à toutes les heures.
  • Après 30 minutes, enlevez les compresses de coton.
  • N.B. L’application de glace sert à réduire l’enflure et doit être interrompue 24 heures après la chirurgie.

Pour les trois à quatre jours suivant la chirurgie :

  • Évitez de cracher, de fumer, de rincer votre bouche, de boire avec une paille ainsi que de consommer des aliments/breuvages chauds ou épicés
  • Privilégiez une alimentation tiède et molle.

Important

Toutes activités physiques (exercices physiques ou cardiovasculaires) doivent être interrompues pendant les premières 48 heures suivant la chirurgie.

Il est tout à fait habituel de ressentir des douleurs musculaires et de constater une certaine enflure. Des ecchymoses risquent également d’apparaître à l’intérieur ou sur le pourtour de votre bouche. Celles-ci  disparaîtront au cours des cinq à sept jours suivant la chirurgie.

Au cours de la première semaine, il est tout à fait normal que votre salive soit occasionnellement teintée de sang. Les sutures sont résorbables et disparaîtra d’elles-mêmes au cours des cinq à dix jours suivants la chirurgie.

Le jour suivant la chirurgie, vous pourrez recommencer à brosser doucement vos dents.

Cinq jours après la chirurgie, vous pourrez rincer votre bouche à l’aide d’une solution d’eau saline pour favoriser la guérison (environ ½ c. à thé de sel pour 8 onces d’eau).